Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

L'info de la semaine 15/2006

L'EAU DU ROBINET CONFORME... UNE ILLUSION COÛTEUSE

La Commission européenne a décidé le 5 avril de clore une procédure d’infraction contre la France, qui avait donné lieu à une condamnation par la Cour de Justice des Communautés Européennes le 18 octobre 2004 : elle observe que depuis 2005, les teneurs en nitrates des eaux distribuées au robinet en Bretagne sont redevenues conformes aux normes de potabilité fixées par les directives de 1980 et 1998.

Cette conformité s’explique par les multiples subterfuges mis en œuvre en Bretagne pour masquer la pollution des eaux brutes :

• 11 % des eaux bretonnes doivent subir un traitement de dénitratation : Ic, Arguenon, Horn … ;
• 62 % de ces eaux font l’objet d’un traitement au charbon actif pour éliminer les pesticides ;
• des dizaines d’interconnexions entre réseaux ont été un peu partout mises en place pour diluer les eaux polluées, et des centaines de captages locaux ont été abandonnés à leur triste sort …

Evidemment, ces palliatifs sont coûteux, en investissement comme en fonctionnement, et ce n’est pas un hasard si la facture d’eau bretonne est l’une des plus chères de France : 22 % de plus que la moyenne nationale.

Cette situation de conformité des eaux du robinet ne peut évidemment masquer la mauvaise qualité des eaux brutes, pour laquelle la Commission indique à juste titre qu’ « il reste nécessaire de réduire la pression des nitrates d’origine agricole sur les réserves hydriques de la Bretagne ».

La Commission avait d’ailleurs, dans un avis motivé du 8 juillet 2005, informé une nouvelle fois la France que la qualité des eaux brutes potabilisables sur une quinzaine de rivières bretonnes dépassait toujours la concentration maximale réglementaire en nitrates. Elle avait rappelé à la France qu’elle était sous la menace d’une amende (d’un montant minimal de 10,9 millions d’€uro) et d’astreintes financières jusqu’au retour en conformité de toutes les prises d’eau.

Cette procédure d’infraction pour l’eau des rivières est toujours en cours.

La conformité des eaux du robinet ne doit donc pas faire illusion ….

Voir l'arrêt de manquement de l’Etat français sur la qualité des eaux alimentaires distribuées en Bretagne (nitrates) - 18 octobre 2004 (pdf - 65 ko)

Voir l'info des autres semaines.

crédits - mentions légales - plan du site - contact